CHIC

double ou twin

Spacieuses, ces chambres équipées de toilettes et salle de bain privative possèdent tout le confort domestique : douche ou bain, plateau de courtoisie, TV écran plat, téléphone, sèche-cheveux, miroir grossissant.
à partir de 63 €

Réserver

1O7

Cruel à plaisir, féroce, sanguinaire. (...) Dans les vastes jungles, le tigre reigne en roi !
Un poète admirateur

Et l’on vient alors à se demander : mais que signifie cette réunion de choses hétérogènes, qui hurlent d’être ensemble?
Ardengo Soffici

Propos recueillis au sujet de l’oeuvre du Douanier Rousseau
Jungles à Paris.

1O8

Il est possible qu’en unissant ces moments au mouvement général nous nous trouvions dans des points de l’orbite où notre prise de conscience n’est pas colorée par la sortie de la sphère de la couleur, nous sommes allés sur un prisme qui est resté imperméable aux rayons de couleur, ou bien ils reçoivent un nouvel état incolore. Il est possible de déduire que la substance est en-dehors de la couleur et que la coloration par elle des particules n’est que le hasard de la circonstance.
La lumière et la couleur,
Kasimir Malévitch.

1O9

Cruel à plaisir, féroce, sanguinaire. (...) Dans les vastes jungles, le tigre reigne en roi !
Un poète admirateur

Et l’on vient alors à se demander : mais que signifie cette réunion de choses hétérogènes, qui hurlent d’être ensemble?
Ardengo Soffici

Propos recueillis au sujet de l’oeuvre du Douanier Rousseau
Jungles à Paris

116

Il est possible qu’en unissant ces moments au mouvement général nous nous trouvions dans des points de l’orbite où notre prise de conscience n’est pas colorée par la sortie de la sphère de la couleur, nous sommes allés sur un prisme qui est resté imperméable aux rayons de couleur, ou bien ils reçoivent un nouvel état incolore.
Il est possible de déduire que la substance est en-dehors de la couleur et que la coloration par elle des particules n’est que le hasard de la circonstance.
La lumière et la couleur, Kasimir Malévitch.

2O7

J’ai choisi cet hôtel pour la multitude de libellules déprimées qui baguenaudent autour des piliers entre les roseaux – bleu Porsche, ahanant du coffre avec une pulsation de métronome, pour ses trompettes aussi, qui poussent en paillasse dans les bois, pour le blé à tige bleue à tête d’or, qui nappe la colline au loin jusqu’aux premiers jours d’août, et parce que j’apprécie, quand j’arrive à faire les six cents pas quotidiens qui me sont prescrits, de croiser un tapis de cinq fleurs de petit liseron posé sur un bout de ravine sèche à côté d’une merde fraîche.
So long, Luise, Cécile Minard

2O8

La couleur nous tient compagnie dans le cosmos, parfois elle nous fait savoir que nous existons et, quand elle disparaît c’est la vie qui disparaît.
C’est pourquoi j’ai beaucoup de respect et beaucoup d’amour pour les couleurs. C’est vrai et, même si on peut penser le contraire, les couleurs, je ne veux pas les gaspiller.

Le Regard Nomade, Couleurs
Ettore Sottsass.

2O9

La couleur nous tient compagnie dans le cosmos, parfois elle nous fait savoir que nous existons et, quand elle disparaît c’est la vie qui disparaît.

C’est pourquoi j’ai beaucoup de respect et beaucoup d’amour pour les couleurs. C’est vrai et, même si on peut penser le contraire, les couleurs, je ne veux pas les gaspiller.

Le Regard Nomade, Couleurs
Ettore Sottsass.

Hôtel Continental Saint Etienne- Chambre 210 Chic

21O

J’ai choisi cet hôtel pour la multitude de libellules déprimées qui baguenaudent autour des piliers entre les roseaux – bleu Porsche, ahanant du coffre avec une pulsation de métronome, pour ses trompettes aussi, qui poussent en paillasse dans les bois, pour le blé à tige bleue à tête d’or, qui nappe la colline au loin jusqu’aux premiers jours d’août, et parce que j’apprécie, quand j’arrive à faire les six cents pas quotidiens qui me sont prescrits, de croiser un tapis de cinq fleurs de petit liseron posé sur un bout de ravine sèche à côté d’une merde fraîche.
So long, Luise, Cécile Minard.

211

Je voulais comprendre, je voulais apprendre, je voulais désespérément savoir s’il existait - ou non - une façon de dessiner une chambre dans laquelle il serait possible de retenir l’existence. Retenir l’existence ne serait-ce que par la manche.
Ne serait- ce qu’un peu seulement. À présent, je sais que c’est presque impossible.
Mais peut-être pas totalement impossible.

Le Regard Nomade, Chambres
Ettore Sottsass

212

Je voulais comprendre, je voulais apprendre, je voulais désespérément savoir s’il existait - ou non - une façon de dessiner une chambre dans laquelle il serait possible de retenir l’existence. Retenir l’existence ne serait-ce que par la manche.
Ne serait- ce qu’un peu seulement. À présent, je sais que c’est presque impossible.
Mais peut-être pas totalement impossible.

Le Regard Nomade, Chambres
Ettore Sottsass