CLASSIC

double ou twin

De coquettes chambres, toutes différentes, qui invitent au voyage. Elles sont équipées d'une salle de bain, TV écran plat, téléphone.
à partir de 49 €

Réserver

1O3

My work is not about form. It's about seeing.

Mon travail ne traite pas de la forme. Il s'agit de voir.

Roy Lichtenstein

1O5

Le néon créait une différence entre les lieux, il imposait une touche décorative absolument naturelle (...) Poésie de la désolation, soeur de la nostalgie, des objets cerclés de chrome, d'un brouillard soudain, d'une obscurité découpée par une lame froide comme la lune mais sans sa luminosité splendide et divine. Une lumière humaine, néoréaliste, qui évoque la fatigue d'une journée laborieuse, des longs soirs d'hiver, de la solitude.

Les lieux et la poussière : la beauté de l'imperfection, la lumière - Roberto Peregalli.
Hôtel Continental - Chambre 110 Classic

11O

Je suis un vieux boudoir plein de roses fanées, Où gît tout un fouillis de modes surannées, Où les pastels plaintifs et les pâles Boucher, Seuls, respirent l'odeur d'un flacon débouché.
Extrait de Spleen, les Fleurs du Mal
Charles Beaudelaire


Le ciel n'est bleu que par convention, mais rouge en réalité.
Alberto Giacometti

111

Noms de lieux, de choses, d'objets de mémoire... ils ont une beauté imparfaite.
Ils n'aspirent pas à l'absolu.
Ils ne portent pas en eux la violence de la conquête.
Le style les a éreintés mais pas vaincus. Les traces du passé se lisent sur les fissures des murs, outre l'humidité de la pluie et la brûlure du soleil. Ce sont des constructions, des dessins qui se matérialisent devant nous, nous laissant un souvenir tendre et déchirant, comme le parfum d'un corps, resté prisonnier dans l'obscurité d'une chambre.
Les lieux et la poussière : la beauté de l'imperfection, Roberto Peregalli

112

Noms de lieux, de choses, d'objets de mémoire... ils ont une beauté imparfaite.
Ils n'aspirent pas à l'absolu.
Ils ne portent pas en eux la violence de la conquête.
Le style les a éreintés mais pas vaincus. Les traces du passé se lisent sur les fissures des murs, outre l'humidité de la pluie et la brûlure du soleil. Ce sont des constructions, des dessins qui se matérialisent devant nous, nous laissant un souvenir tendre et déchirant, comme le parfum d'un corps, resté prisonnier dans l'obscurité d'une chambre.
Les lieux et la poussière : la beauté de l'imperfection, Roberto Peregalli

114

My work is not about form.
It's about seeing.

Mon travail ne traite pas de la forme.
Il s'agit de voir.

Roy Lichtenstein

115

Capturez l’atmosphère éphémère.

Les impressionnistes














2O2

Chambre Ikea
Nous devons consacrer plus de temps pour nous-même et respecter l'environnement dans lequel nous vivons.
Ingvar Kamprad

2O3

La planche rectangulaire, suspendue au porte-manteau, se posait sur les genoux en guise d’écritoire.
Au centre de la pièce est étalé un long tapis bleu, facile à rouler pour faire le ménage.
(...)
On pourrait s’attendre à trouver d’autres meubles dans cette pièce : une chaise pour chaque occupant, une table de toilette et un miroir...
Le Style shaker : l’ Esprit de Perfection - J. Sprigg et D. Larkin.

2O4

Capturez l’atmosphère éphémère.

Les impressionnistes

2O6

古池や
蛙飛込む
水の音

Dans la vieille mare,
une grenouille saute,
le bruit de l'eau.



Matsuo Bashō









Nos autres chambres

> Voir les BASICS

> Voir les CHICS